Sélectionner une page

JOURNAL DE BORD D’UN PETIT ANGE tombé sur Terre -11-

EPISODE 11 : MON 11ème MOIS

– je pèse 10,5 kg, et on ne m’a pas mesuré dernièrement –

Dimanche 11 novembre 2018 au soir, j’ai eu exactement 10 mois.

Semaine du 12 au 18 novembre 2018

Lundi 12 novembre: 

RAS… Super journée avec ma chérie Maëlys et Nanou.

Maman est rentrée tard du travail… Mais, entre deux cours et le tirage de lait, elle a pu aller monter Duendinou en cordelette et faire avec lui les exercices qu’il aime bien en liberté :-).

Mardi 13 novembre

Maman m’a gardé avec elle presque toute la journée. Elle n’avait pas Loreena ce matin, elle avait avancé son cours à hier. Elle avait un autre rendez-vous ce matin et m’amena avec elle. Il s’agissait d’une visite de contrôle chez son gynéco. Dans la salle d’attente, puis dans le cabinet du médecin, j’ai été sage comme une image. Je connaissais les lieux et le bonhomme ! Dans une certaine mesure, c’était lui qui m’avait vu le premier, en me photographiant, chaque mois, à travers le ventre de Maman. Avant que je débarque vraiment sur Terre… 

Aujourd’hui, c’était chouette de pouvoir faire le repas de midi et le goûter avec Maman. C’était rare en semaine, à cause se son travail. Mais malgré cela, je répétais « Nadou » en boucle ! J’adorais « psalmodier » son nom ! 

Mercredi 14 novembre

RAS… Le matin grosse sieste avec mes doudous.

J’ai passé une grosse journée chez Nanou, à jouer beaucoup avec Maëlys et Zoé. On est sorti faire un tour au grand air. 🙂

Maman est rentrée tard de nouveau du travail, j’étais déjà au dodo car je n’en pouvais plus.

Jeudi 15 novembre 

Après m’avoir déposé chez Nanou, Maman est allée chez elle. C’était le jour des diagnostics pour la vente de sa maison. Elle avait hésité à m’amener, car on lui avait annoncé que ça durerait 1h30. Ça m’aurait décalé pour le repas et le dodo. Mais en fait, en 30 min ce fut bouclé ! Ben oui, la maison de Maman ce n’était pas une suite de luxe, avec huit chambres, ! 

Du coup, Maman en profita pour trouver des cadeaux de Noël pour ma chérie, Maëlys, avant d’aller travailler. 

Le soir, rebelote. Papa s’occupa de tout et géra comme un chef, même le bibi et le coucher. Quand Maman rentra du boulot, je dormais déjà, mais depuis 15 minutes max.

Vendredi 16 novembre

Ce matin, après m’avoir déposé chez Nanou, Maman est allée marcher avec Kolina… Elle cherchait de nouveaux chemins pour aller se balader. Et à pied, avec cette gadoue, c’était plus simple qu’à cheval. Moins de risque que le colosse glisse ! Et puis, Maman avait une autre relation avec sa Koko lorsqu’elle était à pied, à ses côtés, que lorsqu’elle était sur son dos… 

J’ai de nouveau rejoins le dodo avec Papa, Maman rentrant encore trop tard pour que je l’attende. Mais à minuit, je me suis réveillé en pleurs, j’avais fait un cauchemar, j’avais besoin de la voir, qu’elle me fasse un gros câlin pour me rassurer et me réconforter… Et à 2 h, je me suis de nouveau réveillé en pleurs, à cause d’un gros caca…

Samedi 17 novembre :

Heureusement, Maman n’est pas allée travailler ce matin. On a pu récupéré tous les trois de cette nuit compliquée. 

En fait, c’était la première grosse journée de blocage par les gilet jaunes ! L’acte I, comme il l’appelaient ! Comme j’étais tout décalé dans mes horaires, on est allé faire une petite balade juste sur la presqu’île, en début d’après-midi, à l’heure habituelle de ma sieste. Maman me portait sur le porta-BB, qu’elle trouvait super pratique. C’était juste comme un tabouret pour moi, pas besoin d’attacher 36 lanières et mousquetons. Maman m’attrapait, m’asseyait dessus, collé tout contre elle, soit de face, soit de dos. J’étais dans ses bras et assis, en même temps. Elle ne forçait pas trop et moi, j’avais à la fois une super vue et le réconfort de ses bras <3. 

On a rencontré une dame qui promenait ses deux petits chiens. Maman m’a mis par terre pour que je les vois mieux. Mais ils avaient peur de moi et je ne pouvais pas les toucher, alors que j’en mourrais d’envie. 

Ensuite, Maman partit quand même travailler, à Canet. Pas de blocage de ce côté-là, ouf !

Quand elle rentra, on est parti voir Mamie tous les trois. Là bas, il y avait des gens de la famille de Mamie : Joëlle et sa maman, Jacqueline, qui était aussi une mamie,. 

Le soir,Maman a fait une tarte pour les grands. Avec une partie de la pâte, elle m’a fait des petits pains, juste pour moi ! A la taille de ma main 🙂 ! 

Comme elle a cuit des carottes, elle m’en a donné à manger à la main. Au début, c’était rigolo. Après ça faisait de la purée dans les doigts et ça ne me plaisait plus du tout ! Je préférais ses petits pains. Au moins, ils tenaient bien dans ma main, restaient ferme au toucher et, en plus, me faisaient du bien à la bouche. Je pouvais désormais déchirer des miettes avec mes dents toutes neuves et les manger ! Comme un grand 🙂 ! 

Dimanche 18 novembre

J’ai eu faim tôt, avant 6h. Maman m’a donné un gros bibi et on s’est rendormi tous les trois jusqu’à 8h30 ! C’était dimanche, c’était pas comme les autres jours ! Personne ne devait se lever pour aller travailler, c’était chouette :-).

Le matin, on a pris notre bain ensemble, Maman et moi. Avec elle, ce n’était pas du tout pareil qu’avec Papa, mais j’aimais bien les deux façons de me baigner. Avec Papa, j’étais assis dans la bassine bleue et je jouais seul avec mes jouets de bain. Il me surveillait et mettait souvent un pied dans la bassine pour éviter que je glisse. 

Avec Maman, pas de bassine. On se baignait ensemble dans la baignoire. Elle me mettait sur le dos pour que je me laisse porter par l’eau, la tête bien en sécurité entre ses mains. Puis elle me tournait sur le ventre, pour que je flotte aussi. Mais souvent je préférais alors me mettre à quatre pattes pour me lever et me tenir seul au bord de la baignoire. Maman ne me laissait pas rester longtemps debout. Je crois qu’elle avait peur que je prenne froid. Alors je m’asseyais entre ses jambes, bien calé et je jouais avec les « joujous » de bain. J’adorais aussi mettre des grandes claques sur l’eau ! Ça éclaboussait partout, j’en avais plein le visage ! C’était trop drôle !

Puis, j’ai passé l’aspirateur avec Papa, j’adorais ça ! Il me tardait de pouvoir faire comme lui !

Après manger, j’ai fait une bonne sieste. Maman A profité de ce temps de répit pour trier les photos de mes 9ème et 10ème mois, afin de les envoyer à la famille et aux amis, mais aussi pour faire mon album !

Après, on est allé se balader tous les trois, sur voie verte du Barcarès. Maman a d’abord tenté de me porter avec le porte-bébé, comme la veille. Mais la sortie étant plus longue, elle opta rapidement la poussette, afin de limiter son mal au dos. Comme souvent, par moment, elle partait en sprint, en me poussant.:-) J’adorais quand ça allait vite ! On rigolait tous les deux, à l’unisson !

A notre retour, Maman est retournée travailler… Elle avait repoussé des cours de la veille à ce soir, à cause des blocages généralisés des gilets jaunes, qui ne devaient être que samedi… Ne se méfiant pas, elle eut la mauvaise idée de passer par la N9, et donc par l’échangeur de la sortie d’autoroute Nord… Elle y resta bloquée une heure pour faire 200 m ! Sur le coup, elle haït les gilets jaunes !!! En plus, au lieu de faire 2h de cours, elle n’eut le temps d’en faire qu’une seule… Au retour, elle ne prit que des traverses ! Du coup, le trajet dura 1h de au lieu de 30 min, sans parler des kilomètres en plus. Quelle perte de temps, d’énergie et d’argent !

Semaine du 19 au 25 novembre 2018

Lundi 19 novembre : 

Ce matin, on est allé à la Poste de Saint Laurent avec Maman. Jean-Jacques, le papa de Maestoso, le premier cheval de Maman, m’avait envoyé un cadeau !!! C’était une guitare en tissu. Quand on tirait sur la cordelette, on pouvait entendre la chanson de Brassens : « Les copains d’abord ». C’était super sympa ! Jean-Jaques avait monté un groupe de musique : il y composait des chansons et jouait de la guitare ! Joli clin d’oeil pour partager sa passion :-).

Aujourd’hui, j’ai eu une grosse diarrhée chez Nanou, avec mal au bidou… Papa m’a mit au lit de bonne heure, avant le retour de Maman. Mais je me suis réveillée à 23h, j’avais besoin de câlins avec Maman… Elle m’a donné un gros bibi et j’ai super bien dormi.

Mardi 20 novembre

Aujourd’hui, Maman est allée se balader en main avec Duendinou, puis elle l’a laissée brouter un bon moment dans son terrain. Ils avaient besoin de se retrouver ces deux là aussi.

Moi, j’ai de nouveau eu une grosse diarrhée. Chez Nanou, puis le soir avec Papa. Comme la veille, Papa m’a couché puis j’ai eu besoin de mon biberon câlin avec Maman à 23h30…

Mercredi 21 novembre

RAS… Je m’entraîne marcher en me tenant aux meubles, notamment au frigo.

Le soir, quand Papa vient me chercher chez Nanou et qu’on gare la voiture devant la maison, souvent Papa me laisse conduire sur ses genoux. J’adore tourner le volant et toucher tous les boutons :-).

Au coucher, j’ai pas trop voulu de bibi avec Maman, qui était rentré assez tôt avant que j’aille au dodo. J’étais barbouillé et très fatigué. On a fait un gros câlin sur le ballon et je me suis endormi dans ses bras. J’étais bien, les bras de maman se sont transformés en bras de Morphée…

Jeudi 22 novembre

Comme Maman me voyait moins le soir, car Papa arrivait à me mettre au lit tôt (sans sieste du soir), Maman avait décidé de passer du temps avec moi le matin, lorsqu’elle le pouvait. On ferait des choses ensemble, dès mon réveil de la sieste matinale, et j’irais un peu plus tard chez Nanou :-).

Ce matin, Maman m’a mis sur le porte-bébé. Comme elle s’est garée sur le parking de la plage, on a commencé par un peu de marche jusqu’à la pharmacie. Puis, quelques rues plus loin, on a rejoint la Poste. Il faisait très beau, je profitais à fond. J’avais une super vue, dos à Maman, la tête dans le sens de la marche. 

Avant de quitter le centre ville, Maman m’a amené à la plage, juste à côté du parking où elle avait garé la voiture. On a dû resté sur le chemin car l’accès à la plage de sable était fermée. Traces d’hydrocarbures à cause d’un pétrolier qui s’était fait percuter par un bateau, au Cap Corse. Donc marée noire… No comment !

Après m’avoir déposé chez Nanou, Maman est allée développer mes photos au Carrefour de Canet ! Celui de Claira était bloqué par les gilets jaunes… !

Mon bidou allait mieux aujourd’hui… Le soir, j’ai fait une petite sieste de ¾ d’h comme avant. Cela faisait un moment que cela ne m’était pas arrivé. Non pas que Papa ait stoppé volontairement ce rituel, mais souvent je ne dormais plus en rentrant de chez Nanou. Du coup, ce soir, j’étais réveillée au retour de Maman, et c’est elle qui m’a donné le bibi <3. Au lit à 21h30 et dodo toute la nuit jusqu’à 6h30. Ça a fait du bien à tout le monde :-).

Vendredi 23 novembre

Ce matin, Maman m’a amené aux trois colonnes pour marcher. J’étais de nouveau dans ses bras, sur le porte-bébé, c’était trop bien ! Elle a eu un peu mal au dos à force, mais en a bien profité quand même. 

A l’aller, on était coté plage, puis, au retour, on est passé par la pinède. On a vu des écureuils qui jouaient à trappe-trappe, c’était trop marrant ! Le premier avait une pomme de pin dans la bouche et l’autre le coursait, pour la lui piquer, pardi ! Après, Maman m’a fait toucher l’écorce d’un pin, qu’elle avait ramassé par terre. C’était trop bizarre, tout rugueux… Des petites couches s’enlevaient sous mes petits doigts, comme des écailles. Maman me cueillit une pomme de pin et me la donna. J’ai adoré ! Tripoter toutes ces petites ailettes, c’était vraiment très rigolo ! Et dans la bouche ça faisait des sensations très inédites aussi ! 

Dans la voiture de Maman aussi je m’éclate à toucher tous les trucs que je ne connais pas ;-).

Le temps se boucha un peu l’après midi. Mais cela n’empêcha pas Maman d’aller voir Kolina. Elle y avait rendez-vous avec Nadine, l’énergéticienne un peu médium. Maman monta sa Koko à cru dans le manège, en attendant que son amie arrive. Nadine lui demanda pourquoi elle montait comme ça. Et elle lui posa plein de questions plutôt déstabilisantes. En fait Nadine ne connaissait pas du tout les chevaux, mais s’y intéressait. Elle en avait peur et, cependant, était heureuse de pouvoir découvrir ces grands animaux impressionnants avec Maman et Kolina, très douce ce jour-là. 

Elle sont parties toutes les trois au terrain de Maman, le futur « bar à Cavall’ ». Kolina a pu brouter paisiblement pendant que les deux humaines se sont racontées plein de choses. Nadine a trouvé Maman beaucoup plus heureuse qu’en septembre, lors de leur première rencontre. Maman était effectivement beaucoup moins fatiguée et avait trouvé un rythme qui lui convenait mieux. Entre moi, les chevaux, le travail, Papa… 

Chez Nanou, après le goûter, on a fait un petit « trekking » comme elle les appelle. Deuxième balade au grand air pour moi, quel bonheur !

Ce soir, pas de sieste avec Papa. Mais comme Maman rentra de bonne heure, ce fut elle qui me mit au dodo. Je me suis quand même réveillé à 23h puis à 2h du matin, puis pour de bon à 6h… Dur, dur, pour Maman qui allait avoir une grosse journée de travail et pour Papa qui allait devoir me garder ! Mais je ne le faisais pas exprès, je n’étais pas bien. J’avais le nez bouché, ça me gênait pour m’endormir. Je toussais, ça me réveillait…

Samedi 24 novembre

Aujourd’hui, ça n’allait pas du tout. Je n’avais pas faim, j’avais mal au bidou, à force d’avaler des glaires. Je ne pus boire que des bibis, le matin et à midi. Et je n’ai pu avaler qu’un yaourt au goûter.

Heureusement, j’ai quand même eu des moments de joie dans cette journée un peu pénible.

Je suis parti au dodo de bonne heure, comme la veille, avec un gros bibi dans les bras de Maman. Mais je me suis réveillé de nouveau à 23h, puis à 2h… Et là, il me fallut un nouveau gros bibi pour me rendormir… 

Dimanche 25 novembre

… jusqu’à 9h. Une grasse mat bien méritée pour mes pauvres parents, si fatigués par mes insomnies… 

Aujourd’hui, ça allait mieux. On a de nouveau pris un bain tous les deux avec Maman, comme un nouveau petit rituel du dimanche. Les autres bains, c’était toujours Papa qui me les donnaient, le soir, avant mon repas. Une fois par semaine, ça me changeait… J’étais dans la grande baignoire, j’avais beaucoup plus de place. Je me mettais à quatre pattes, mais aussi debout. Maman me tournait aussi sur le dos, en me tenant la tête hors de l’eau, pour que je me relaxe. Elle m’incitait à faire la planche en me détendant de tout mon long.

J’ai fait une bonne sieste, le matin, de 10h30 à 13h. Puis on est parti chez Mamie, et c’est là-bas que j’ai mangé, très bien mangé même, quand on comparait avec la veille ! On est retourné la voir, même si on y était déjà allé hier avec Papa, car aujourd’hui c’était son anniversaire !!! Elle avait 90 ans ! C’était fou ! Elle était né en 1928, 90 ans avant moi ! Maman lui a donné les photos des deux derniers mois, le 9ème et 10ème :-). Ça lui a fait super plaisir !

On est rentré pour ma sieste digestive du début d’après-midi. J’étais un peu décalé, dodo de 15h30 à 17h du coup. Puis goûter au top avec Papa. Je me sentais mieux aujourd’hui, du coup cela se ressentait directement sur mon appétit et mon sommeil. Comme Maman travaillait le soir, ce fut Papa qui enchaîna aussi le diner et le bibi. Il me fit découvrir un nouveau jeu trop rigolo ! En fait, c’était la coque du nouveau téléphone de Maman, recyclé en jouet luminescent pour Angelo 😉 !

Maman rentra juste à temps pour me mettre au lit :-). Je me suis réveillé quand même encore deux fois au cours de la nuit, à minuit et à 5h… 

Semaine du 26 novembre au 2 décembre

Lundi 26 novembre

On est enfin retourné voir mon parrain tous les eux, Maman et moi. Comme j’avais été sage lors de sa visite chez le gynéco, il y a deux semaines (vous vous souvenez ?), Maman avait décidé de m’amener en poussette. Et aujourd’hui, j’ai été sage comme un ange (que je suis !). Maman a donné à Jean-Philippe les dernières photos de moi qu’elle avait imprimées, comme à Mamie hier. Cela lui a fait très plaisir à lui aussi. Mais de me voir bien plus encore !

Au bout d’un moment, j’en avais un peu marre d’être immobile dans la poussette. Heureusement, il me donna de quoi m’amuser, un genre de chausse pied violet qu’il rangeait avec ses stylos !

Au goûter, chez Nanou, j’ai mangé du yaourt et je m’en suis mis partout !

Dans la voiture, en rentrant, Maman a mis de la super musique (le nouveau CD de Zaz) et j’ai chanté avec elle ! Lol.

Le soir, gros câlin avec Maman. Je ne me suis réveillé qu’à minuit et 6h30, je vais mieux… 

Mardi 27 novembre

Réveil matinal, comme d’habitude, vers 6h. Ce matin on est allé voir Duende avec Maman avant d’aller chez Nanou. Elle m’a fait monter dessus avec le nouveau harnais (pour bébé) qu’elle a acheté ! Puis on a fait de la poussette dans la carrière ! C’est trop rigolo 🙂 Ma maman n’est vraiment pas ordinaire ! Elle me poussait dans le sable et Duende nous courrait après ! Moi je me régalais !

Plus tard, alors que j’étais chez Nanou et déjà au dodo, elle alla récupérer son van, révisé. Elle prit un peu de temps pour faire brouter sa Koko et lui faire un gros câlin. 

Le soir, j’ai « rangé mon bureau », comme Papa, en attendant Maman.

Puis un bon bibi avec ma p’tite maman. Dans la nuit, juste un petit réveil à minuit, puis un long dodo jusqu’à… 

Mercredi 28 novembre

…6h30. Je vais de mieux en mieux :-).

Gros stress, le matin. Plus de courant de 8h à 10h. Certaines personnes sur les réseaux sociaux suspectèrent les gilets jaunes… En tout cas, ce fut le bazar à la maison. Pas de douche, vaisselle à l’eau froide, pas de chauffage… Maman eut surtout peur pour tout le lait et les pots pour moi, stockés dans les deux congélateurs ! Elle se rassura lorsqu’elle apprit (toujours grâce à internet, via le téléphone) que si l’on n’ouvrait pas la porte, le froid restait efficace dans un congélateur pendant 24h.

Comme c’était mercredi, Maëlys n’allait pas à l’école et on pu faire un bon « trekking » tous les trois avant le repas et la sieste. C’est top de prendre l’air, bien couvert, même si le fond de l’air est frais :-). Maëlys me tenait la main, parce que c’est mon amoureuse à moi <3 !

Ce soir, je me suis endormi super vite avec Maman, du coup elle a pu profiter de la soirée avec Papa :-). Ils ont regardé deux épisodes d’une série qui les les détend et les fait rire : « 10% ». Un super casting !

Jeudi 29 novembre.

Ce matin, après m’avoir amené chez Nanou, pour Maman ce fut matinée jardinage. Elle a coupé, à la cisaille et à l’huile de coude, le « gazon » un peu sauvage, du jardin de Saint Laurent. Puis elle est allée à son grand terrain de Sainte Marie, planter toutes les plantes grasses qu’elle avait pour l’instant en pot. A partir de la Sainte Catherine, tout bois prend racine. Or, c’était dimanche dernier. Le moment était venu pour Maman d’attaquer les plantations ! Ça lui plaisait de plus en plus les plantes à Maman. A croire que c’était réciproque : elle avait les pouces verts depuis quelques années :-). Tout ce qu’elle plantait poussait admirablement bien et lorsqu’elle plantait une graine, elle germait quasiment à chaque fois.

Soirée et nuit impeccables…

Vendredi 30 novembre

Deuxième matinée jardinage pour Maman ! Cette fois-ci, elle s’attaqua à la haie qui devrait faire office de brise-vent…dans quelque temps. Elle avait fait pousser avec amour et patience une centaine de pieds de pittosporum, dans des pots sur la terrasse. Ils semblaient vraiment pousser tout seul ! Elle fit des trous et en planta presqu’une vingtaine. Il avait plu dernièrement, le sol était mou, gorgé d’eau, idéal pour planter. 

Elle avait d’ailleurs renoncé à aller voir Koko ce matin-là, à cause de la pluie. Mais le temps s’arrangea et il se mit à faire très beau et très chaud ! Maman finit en débardeur ! Il faut dire, aussi, que c’était un vrai travail de forçat de creuser les trous à la pioche !

Samedi 1er décembre

Un samedi un peu spécial…encore une fois à cause des gilets jaunes. Maman annula ses cours du matin et les reporta à dimanche. Du coup, grasse mat pour nous trois. Enfin, mis à part mon bibi de 6h. Ensuite redodo de 7h30 à 10h ! Je battais mes records, je récupèrais enfin des jours et semaines passées !

Après le goûter, Papa m’amener balader à la plage, avec la poussette.

Puis il me porta pour qu’on aille voir la mer de plus près… Car la mer, c’était son dada à lui !

Le soir, comme elle rentra plus tôt qu’en semaine, Maman se mis en cuisine. Elle cuisinait tout le temps. Le plus souvent pour moi, mais au moins une fois par semaine pour Papa et elle. Dire qu’avant elle ne cuisinait que très, très rarement… Maintenant tout ce que je mangeais, c’était elle qui le préparait de A à Z. Sans oublier tout le lait qui sortait de ses seins !

Dimanche 2 décembre

Ce matin, un fois n’est pas coutume, j’ai laissé dormir mes parents jusqu’à plus de 8h. Un beau cadeau:-).

Après le bibi, je me suis entrainé à la marche, dans la véranda inondée de soleil :-).

Puis Maman est allée travailler (pour rattraper les cours du samedi matin…) Heureusement, elle rentra pour me mettre au dodo de l’après-midi. 

Après ma sieste, on a rejoint Maman à l’écurie de Kolina. C’était rare !!! En général, on allait toujours voir Duende tous les trois. Maman avait pris un peu de temps pour faire brouter Koko, après un bon pansage. On a attelé le van et on est parti là où travaille Papa, pour nettoyer l’engin au karcher, recto verso ! Maman avait décidé de vendre son van, parce qu’elle ne s’en servait pas depuis longtemps…et qu’elle avait besoin d’argent, pour monter son « bar à Cavall’ », notamment.

Le soir, Maman et moi, on a fait du pain :-). J’adorais cuisiner avec elle et lécher la cuillère et le fouet plein de pâte! Ce soir, ce fut Maman qui me donna le diner, puis je m’endormis comme une fleur…

Semaine du 3 au 9 décembre

Lundi 3 décembre

…jusqu’à presque 7h ! Enfin une nuit sans réveil nocturne !!! 

Ce matin, on est allé voir Duende avec Maman avant d’aller chez Nanou. C’était trop bien. Il faisait beau et chaud, en ces premiers jours de décembre. On est parti tous les trois : moi dans la poussette, Duende à côté, Maman nous tenant tous les deux. Direction Torreilles.

Maman était en forme 🙂 Par moment, elle courait en me poussant, c’était son truc ! J’adorais quand ça allait vite ! Et en plus, avec Duende qui trottinait pour suivre le rythme, ça me faisait trop rigoler !!!

Après m’avoir déposé chez Nanou, pour midi, Maman est allée jardiner un peu, sur la terrasse de la maison. Les nombreux bacs et les pots avaient besoin d’un bon nettoyage avant l’hiver. Papa, quant à lui, rentra pour manger après une matinée boulot à Narbonne, ce qui n’était pas courant.

Dans l’après-midi, entre deux cours, Maman appela son vieil ami Jean-Jacques. Il avait adopté le premier cheval de Maman, Maestoso, il y avait plus de 10 ans maintenant…. Depuis, ils étaient restés amis. Il avait très envie de faire ma connaissance. Mais Maman avait du mal à trouver du temps pour me présenter à tous ses amis. Il lui parla de sa femme, qui n’allait pas très bien. Maman se promit de les voir bientôt. 

En fait depuis que j’étais né, elle limitait les visites, faute de temps, mais aussi à cause de sa fatigue, qui était devenue chronique. Pour recevoir et avoir une vie sociale développée, il fallait être un minimum disponible… Quand on dormait peu depuis des mois, qu’on travaillait, qu’on avait déjà deux autres ainés qu’on ne pouvait négliger…et, qu’en plus, on avait un besoin viscéral d’écrire, la vie sociale passait au second plan. C’était comme ça. Les vrais amis le comprenaient, les autres n’avaient qu’à prendre leurs distances. A l’impossible nul n’est tenu !

Du coup, depuis mes premiers mois, Maman avait privilégié les personnes qui risquaient de ne plus être là dans quelques années, ses proches, amis et membres de la familles, âgés ou malades… Pour ne pas avoir de regret, plus tard.

Ce soir, je me suis endormi avec Papa sans aucun problème :-).

Mardi 4 décembre

Aujourd’hui, Maman est allée voir Koko, après m’avoir déposé chez Nanou et après son cours avec Loreena. Il faisait toujours très, très beau : grand soleil et pas moins de 20° au thermomètre. Du coup, elles ont fait une super balade à la plage. Cependant, Maman a trouvé que Kolina n’était pas en forme. Elle mouchait un peu de la narine gauche. Elle avait sans doute pris froid, à cause de ces changements de temps et de température, ces derniers jours…

Avant de reprendre ses cours, elle s’arrêta chez son marchand habituel de fruits et légumes bios, qui travaillait en biodynamie. Et elle fit le plein, pour moi surtout.

Au goûter, chez Nanou, je me suis encore fait un masque de yaourt, hihi !

Ce soir, j’ai commencé à comprendre à quoi servait mon « déambulateur », offert par Nanou. Il s’agissait du trotteur-zèbre, normalement prévu pour Noël. Mais Maman avait trouvé plus judicieux de me donner mon cadeau un mois plus tôt. Elle avait bien raison ! Je me suis collé le ventre dessus et, magie !, j’ai réussi à avancer ! Le zèbre roulait et, moi, j’avançais beaucoup plus vite et plus facilement qu’à quatre pattes. C’était vraiment magique !

J’ai fait ça avec Papa ce soir, car Maman travaillait encore. Ce fut lui, aussi, qui me mit au lit, avant le retour de Maman…

Mercredi 5 décembre

Maman voulut absolument voir comment je me servais de mon « zèbrou à roulettes » ! Du coup, avant le petit-déjeuner, elle me le donna, ou plutôt me colla dessus. A l’endroit, cette fois-ci, alors que la veille je m’étais appuyé du côté du « visage » du zèbre et l’avais donc poussé à l’envers. Du moins par rapport à ce que préconisait le mode d’emploi ! De cette nouvelle façon, c’était en fait encore plus facile. Je me suis redressé et j’ai fait mes premiers vrais pas en poussant ce « déambulateur » tellement rigolo ! Maman et Papa furent super fiers de moi ! Surtout Maman, qui ne m’avait pas encore vu l’utiliser.

La suite de la matinée réserva d’autres nouveautés. On est arrivé chez Nanou, à l’heure habituelle, mais elle est venue installer Maëlys derrière, dans la voiture, à côté de moi, puis s’est s’assise à côté de Maman ! Ça aussi, c’était trop magique !

On est allé tous les quatre chez Duende ! Magali avait depuis peu deux nouveaux très gros chiens. Moi je les aimais bien, ils ne me faisaient pas peur. Ils voulaient me faire des bisous, ça me faisais trop rire. Mais Maëlys, elle, avait terriblement peur des animaux plus gros qu’elle ! Elle ne voulait pas descendre de la voiture.

Heureusement, Maman a réussi à enfermer les deux molosses dans un boxe et, du coup, Maëlys a enfin pu sortir à son tour de la voiture. On est allé chercher Duende, puis on est parti se promener. Nanou était en charge de la poussette et de son occupant, Maman tenait Duende avec Maëlys. Elle commençait à se familiariser avec ce gros nounours, plus grand, certes, mais moins effrayant que les deux dogues allemands. 

On est allé, comme ça, tous les cinq, au terrain. Là-bas, Maman a lâché Duende, trop heureux de pouvoir profiter d’un hectare de pré pour lui tout seul. Nanou m’a un peu sorti de la poussette afin que j’explore le sol herbeux, pendant que Dudu broutait tranquillement. Maëlys a aidé Maman à arroser les arbres qu’elle avait planté pour faire une haies. Il avait moins plu ces derniers jours, du coup, la jardinière aux pouces verts avait peur que ses petits protégés manquent d’eau. C’était une mère nourricière, Maman… Même les plantes, elle s’en occupait et les bichonnait comme ses petits… 

Suite de la journée au top, chez Nanou, avec Maëlys, ma chérie. Le soir, bibi et au dodo, avec Maman, après une gros câlin. Une journée de rêve :-).

Jeudi 6 décembre

Ça y est, je commençais à bien comprendre comment me servir du trotteur et je gagnais vraiment en efficacité ! Je galopais comme un pur-sang à travers la véranda !!!

Ce matin, après m’avoir déposé chez Nanou, Maman est allée voir Graziella, ma marraine, pour se faire bichonner. Elle en avait besoin. Ce n’était pas de tout repos d’être maman de trois enfants, avec un boulot à plein temps ! Grazie faisait de très bons massages qui délassaient et revigoraient à la fois, de la tête aux pieds. C’était son cadeau de Noël pour Maman. Et Maman en a profité à fond. Elle en est sortie dénouée de haut en bas.

Ce soir, ce fut Papa qui me coucha, de bonne heure, avant le retour de Maman. Mais je me suis réveillé à 21h, à son retour, en pleurant. Je voulais voir ma maman…. Elle me redonna du bibi et me recoucha, après un incontournable câlinou. À 23h, je me suis de nouveau réveillé : j’avais perdu ma suçu… Ensuite, heureusement, j’ai bien dormi jusqu’à 7h du matin :-).

Vendredi 7 décembre

Ce matin, après m’avoir laissé chez Nanou, Maman est retournée au terrain avec Koko, à pied, pour continuer ses plantation et son arrosage ! Ce n’était pas de tout repos d’avoir un terrain à aménager pour des chevaux et d’autres projets… Kolina était de bonne humeur. Elle s’est régalée à brouter de la bonne herbe juteuse, en liberté, pendant une bonne heure. « Le bonheur est dans le pré » 🙂 Surtout quand on est un cheval !

Le soir, c’est Maman qui me donna le bibi et me coucha avant 21h. Je crois que ça m’a soulagé de ne pas avoir à l’attendre, inconsciemment. J’ai super bien dormi, du coup, jusqu’à 7h30.

Samedi 8 decembre

Je n’étais pas bien aujourd’hui. Je me sentais très fatigué, du coup j’ai été grincheux toute la journée. J’ai mangé correctement, mais j’ai très peu dormi. 

Maman a dû partir tôt ce matin, pour prendre les traverses, afin d’éviter les éventuels blocages des gilets jaunes… Déjà que samedi, elle avait une grosse journée, ça n’arrangeait pas les choses…

Quand elle est rentrée, le soir, j’étais cassé, mais toujours réveillé… Je me suis enfilé un bibi et demi dans ses bras ! Puis dodo, enfin, vers 21h.

Dimanche 9 décembre

J’avais tellement bu la veille au soir, que ma couche n’a pas tenu le coup ! A 4h, je me suis réveillé en hurlant. Mon pyjama et ma turbulette étaient trempés, j’avais froid. Comme il était tôt, et pour éviter une nouvelle inondation avant le matin, Maman essaya de ne pas me refaire encore un bibi. Mais rien à faire. Au bout d’une heure, je ne dormais toujours pas ! Je repleurais dès qu’elle essayait de me coucher. Elle finit par me refaire un bibi à 5h passé… Elle était épuisée, Papa aussi…et moi aussi ! Du coup, on s’est rendormi tous les 3 (moi, dans ma chambre, bien sûr) jusqu’à 9h. 

Et moi, je me suis, en plus, retapé une bonne sieste de 10h30 à 12h30 ! J’avais du sommeil en retard… Pendant ce temps, Maman a fait la cuisine. Des potimarrons farcis et une quiche pour les grands, pour avoir des repas d’avance pour la semaine. Et des légumes variés pour moi. 

Après mon repas, il était déjà tard, 13h passé. Les parents avaient très envie de profiter de la belle journée ensoleillée. Mais s’il me remettaient à la sieste au prochain coup de barre, et qu’ils attendaient ensuite que je me réveille, il serait trop tard pour sortir. Alors, tant pis, pour une fois, ils m’ont sorti à l’heure de la sieste. On est allé à la voie verte, qui relie Le Barcarès à Rivesaltes. Il faisait beau, mais froid. J’étais super bien couvert, dans ma « poussette-brouette » de compétition.

Maman avait mis les patins à roulettes et Papa courait à côté de la poussette. Je crois qu’ils ont fait une bonne quinzaine de kilomètres comme ça. Jusqu’à Torreilles.

Quant à moi, à l’aller, j’ai regardé le paysage que je ne connaissais pas. Avec la vitesse, j’adorais voir tout défiler, comme un film en accéléré ! Au retour, c’était l’heure de ma sieste, je me suis endormi paisiblement, bercé par le roulement de mon carrosse…

Après le goûter, impossible de redormir, j’étais complètement décalé, par rapport à mon « biorythme idéal »… Le soir, pour le repas, du coup, j’étais complètement éreinté… Maman a dû me prendre sur ses genoux, tant je pleurais d’épuisement… Je ne voulais même pas de bibi pour m’endormir, j’étais trop KO de fatigue. Une seule chose m’étais indispensable : dormir ! Mais à 23h, je me suis réveillé en hurlant. Il m’a alors fallu mon bibi, pour me rendormir pour le reste de la nuit, jusqu’à 6h30 :-).

Semaine du 10 au 16 décembre

Lundi 10 décembre

Maman est retourné au terrain avec Duende, une fois que je fus chez Nanou. Au programme : nettoyage des hautes herbes de l’entrée.

Le soir, je suis allé au dodo avec Papa. Mais juste après le retour de Maman, un gros caca me fit me réveiller en hurlant. Du coup, j’ai repris un bibi et un gros câlin avec Maman <3. 

Les parents ont regardé un film ensemble, ce qui ne leur arrivait pas souvent ! C’était Maman qui voulait regarder « Un bébé pour Noël », parce qu’il parlait de maternité et que c’était l’actrice Laetitia Milot, qu’elle aimait beaucoup, qui interprétait le rôle de maman. Ce qui touchait beaucoup Maman, c’est que Laetitia venait d’être maman, dans sa vie privée, d’une petite fille, quelques mois seulement après ma naissance, en mai dernier. Or, elle s’était battue des années pour arriver à tomber enceinte, du fait de l’endométriose dont elle était atteinte… Et le miracle était arrivé <3. En plus, le film avait été tourné pendant sa grossesse, elle était donc vraiment enceinte, ce qui était très rare au cinéma !

Cette nuit, je n’étais pas très bien. Je me suis réveillé à 1h, impossible de me rendormir, pendant plus d’une heure. Maman décida de quand même me redonner un bibi et là, magie, je me suis rendormi jusqu’à 7h passé…

Mardi 11 décembre

Ce matin j’ai le nez bouché, c’est sans doute ce qui m’a réveillé cette nuit. Maman a essayé de me mettre au lit à 8h30, mais couché je n’étais pas bien. Je me suis relevé je ne sais combien de fois. Au bout d’une heure, Maman a cédé et m’a sorti du lit. Elle était un peu énervé parce qu’il était presque l’heure d’aller chez Nanou et qu’elle n’avait pas pu faire ce qu’elle avait prévu…

Après son cours avec Loreena, elle est retournée au terrain, avec Koko ! Elle y poursuivit ses plantations. Comme elle avait une centaine de pittosporum à planter, il allait lui falloir quelques séances de jardinage, pour arriver au bout.

Le soir, Maman est rentré pendant que je commençais à piquer du nez sur le bibi avec Papa… Elle a pris le relais et c’est elle qui m’a couché… J’ai fait une super nuit pour fêter mes 11 mois !!!

Compétences

Posté le

8 décembre 2019

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dolor dictum vulputate, justo adipiscing ipsum Sed